Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Articles de presse d' Alain Tourre correspondant local aux DNA

70 ans de paix

9 Février 2015 , Rédigé par Alain Tourre Publié dans #Commune

Une émouvante cérémonie du souvenir et du devoir de mémoire a eu lieu ce dimanche à Nambsheim. C’était le 8 février 1945. Après des années d’oppression et d’humiliation et après des combats acharnés, Nambsheim était enfin libéré.

Dans son allocution à la fin de l’office religieux célébré par le Père Eric Krupa, Jean-Paul Schmitt, maire, a rappelé les instants tragiques qu’ont vécus les habitants confrontés à la guerre et vivant dans la terreur durant ces 5 longues années. Leur exode dès septembre 1939 vers le petit village de Bouglon dans le Lot et Garonne, l’attente insoutenable d’une libération qui tarde à venir. Malgré une résistance tenace de l’armée allemande, le 20 janvier 1945, la 1ère armée, commandée par le Gal Delattre de Tassigny, lança une grande offensive pour reprendre les villages de la « poche de Colmar » que l’ennemi voulait conserver pour empêcher les armées françaises et alliées de traverser le Rhin. Le front allemand céda peu à peu et les nombreux soldats battaient en retraite et traversaient le Rhin, à Nambsheim, Neuf-Brisach et Chalampé. C’est le 8 février, vers 8h du matin, que les chars de la 28e division d’infanterie US ont pris position à l’entrée du village. Et le maire de poursuivre « Nous devons nous souvenir et exprimer notre profonde gratitude aux courageux soldats français et alliés qui ont libéré l’Alsace et qui se sont battus pour que nous soyons libres aujourd’hui. Souvenons-nous aussi de tous ceux qui sont tombés au champ d’honneur sous un uniforme qu’ils n’avaient pas choisi et pour une cause qui n’était pas la leur. »

Quelques enfants ont rappelé le nom des militaires et civils, victimes de ce conflit avant de lire un poème sur la liberté. Et le maire de conclure « Peu d’entre nous se souviennent de ce conflit qui a pris fin il y a 70 ans mais nous tous, n’avons pas le droit d’oublier… ».

"la liberté" par les enfants des écoles

"la liberté" par les enfants des écoles

La cérémonie s’est poursuivie à l’extérieur par un dépôt de gerbe devant la plaque souvenir en présence des sapeurs-pompiers et des médaillés. La Marseillaise fut entonnée par les enfants, la chorale et les habitants présents.

Moment de recueillement devant la plaque souvenirMoment de recueillement devant la plaque souvenir

Moment de recueillement devant la plaque souvenir

Accompagnés par la fanfare des sapeurs-pompiers de Berrwiller, les sapeurs-pompiers, les médaillés, les représentants des associations patriotiques du secteur et la population se sont rendus en cortège jusqu’à la salle polyvalente où la municipalité offrait le verre de l’amitié.

Cortège dans la rue de l'église

Cortège dans la rue de l'église

Merci à Rémy Jeggy pour les photos figurant dans cet article

Partager cet article

Commenter cet article