Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Articles de presse d' Alain Tourre correspondant local aux DNA

Les pêcheurs s'engagent ...

10 Avril 2016 , Rédigé par Alain Tourre Publié dans #Commune

Les travaux consistant à renaturer une partie d’un ancien bras mort du Rhin, démarré en début d’année, sont terminés. Le projet englobait la restauration d’une partie d’un ancien bras mort atterri et fermé par la strate arborée, de créer une zone de hauts fonds sur laquelle une roselière sera installée et de restaurer les berges de l’étang Aux 7 chênes qui, au fil des ans, s’étaient dégradées et même effondrées par endroit par les battements de la nappe phréatique.

Le maire guide les visiteurs

Le maire guide les visiteurs

C’est précisément à l’étang que se sont retrouvés jeudi dernier tous les acteurs de ce projet écologique porté par la commune de Nambsheim dans le cadre du Gerplan : l’entreprise Nature et Technique qui a entrepris l’ensemble des travaux en respectant les délais serrés liés à l’ouverture de la saison de pêche, l’Agence de l’eau Rhin Meuse qui soutient les opérations de restauration et de protection des zones humides, le département du Haut-Rhin et l’association Bufo qui a réalisé l’étude de cet important chantier. Etaient également présents Jean-Paul Schmitt, maire de Nambsheim, Pierrot Kauffmann, président de l’association de pêche et Fernand Kasel, conseiller municipal et fervent défenseur de l’environnement et de ce projet en particulier.

La quinzaine de personnes présentes a effectué le tour de l’étang et des différents aménagements en admirant au passage les nombreux crapauds communs qui se sont approprié les lieux le temps de leur reproduction. Tous les avis sont unanimes pour reconnaître que c’est un site magnifiquement aménagé qui pourra accueillir d’autres espèces de batraciens dont le pélobate brun et le triton crêté et qu’il faut tout mettre en œuvre pour le préserver.

Les signataires de la charte, le maire à gauche, et le président de l'association de pêche

Les signataires de la charte, le maire à gauche, et le président de l'association de pêche

C’est précisément ce que détaille la charte en faveur de la gestion écologique qu’ont signée le maire et le président de l’association de pêche. Ce document énumère les actions à entreprendre pour conserver le site en état (limiter les fauches, conserver la végétation sur les bords de l’étang, favoriser le développement de la roselière, maintenir la clôture à sanglier,…), les actions d’information des pêcheurs sur le projet, les nouvelles règles de gestion, les zones de refuges pour la faune, mais aussi l’interdiction d’introduire des poissons dans les mares et dans la roselière, d’utiliser engrais et désherbants, de planter des plantes exotiques, d’utiliser des bouillettes  pour la pêche.

Les pêcheurs qui ont à cœur de protéger leur nouvel espace ont d’ores et déjà installé une barrière en bois limitant l’accès aux automobiles, remis en place la clôture électrifiée à sanglier et  limité le passage des pêcheurs pour favoriser la pousse du gazon. Pour les personnes qui souhaitent découvrir ou redécouvrir l’étang nouvellement aménagé et peut-être même pêcher, l’étang est ouvert tous les dimanches de 8 à 18h jusqu’à sa fermeture le 9 octobre.    

Partager cet article

Commenter cet article